arrêtons les sables bitumineux

Où sont les sables bitumineux
Les sables bitumineux sont situés principalement  dans le nord-est de l’Alberta, divisé en trois régions qui s’étendent sur 140 800 kilomètres carrés du territoire.


Que sont les sables bitumineux?
L’exploitation des sables bitumineux est maintenant considérée comme le plus grand projet industriel de la planète. Les sables bitumineux sont, tel que le nom le décrit, une sorte de goudron mélangé avec le sable, appelé bitume. Le bitume est extrait sur des centaines de kilomètres carrés, caché sous les denses forêts du Canada, causant la dévastation des écosystèmes de la région. La théorie que cette dévastation de la superficie de la Belgique serait irrémédiable fait consensus auprès de plusieurs scientifiques.

Pourquoi cela cause t’il tant de dommages?
Il y a deux façons d’extraire les sables bitumineux. S’il est situé suffisamment près de la surface, Des centaines de mètres carrés de terres sont extraites de la forêt, laissant par la suite un paysage de fossés gigantesques de sables noirs géants à la place des forêts. Le bitume est ensuite extrait de la terre récupérée et transformé en pétrole synthétique, puis transporté par oléoduc à une raffinerie.

Quand les sables bitumineux sont situés trop profond dans le sol, un tuyau de vapeur à haute pression est inséré dans le sol afin de séparer le bitume du sable et de la pomper à la surface. Cette méthode peut sembler une meilleure option pour l’environnement, mais cette méthode requiert que de très grandes quantités de gaz naturel soient brulés afin de créer la vapeur. Ceci cause des émissions de CO2, laissant une empreinte de carbone plus grande encore que l’autre méthode.

À cause des sables bitumineux, l’Alberta émet un incroyable 71 tonnes de CO2 dans l’atmosphère par capita. (le Canada émet 17 tonnes, la Grande-Bretagne 10 tonnes et la Tanzanie 0,2.)

Impacts environnementaux
Une immense perte de la forêt boréale implique une immense perte d’un écosystème avec une capacité de stockage du CO2 qui ne peut être trouvé nulle par autre sur la planète. L’effet double de la forêt qui rétrécie et le CO2 créé par l’extraction quotidienne, crée des émissions supérieures émises par toutes les autos conduites au Canada.

Peu importe la méthode d’extraction utilisée, une quantité  d’eau énorme est nécessaire. Plus de  7 barils (7000 litres) d’eau sont nécessaires pour produire un seul baril de pétrole. 1,4 millions de barils d’eau sont expédiés à chaque jour. Cette quantité incroyable d’eau ne peut être récupérée dans le cas de l’extraction près du sol, car la majorité de cette eau (6000 litres sur 7000) est envoyée dans des bassins de rétention. Ces bassins d’eau toxique sont si vastes qu’ils peuvent être vus du haut des cieux. Comme ils sont tout près d’une route majeure de migration des oiseaux, plusieurs oiseaux meurent à chaque année en prenant cela pour de l’eau fraiche. En 2008, 1600 canards sont morts ainsi en seulement quelques heures.

Pour les amérindiens qui vivent à Fort Chipewyan, c’est leur santé qui est mise en danger par les sables bitumineux. La province de l’Alberta a rapporté une augmentation drastique des cas de cancers dans cette région. Leur environnement est rendue tellement pollué que plusieurs personnes ne peuvent même plus boire l’eau potable du cours d’eau où ils se sont pourtant toujours abreuvés. Les poissons de cette rivière, base principale de leur alimentation, sont devenus malades et impropres à la consommation. C’est un peuple complet qui est sacrifié.


L’industrie des sables bitumineux doit être arrêtée si nous voulons conserver notre planète en santé.
 

Make a Free Website with Yola.